journée     PRATIQUEs    HATHA YOGA   -   CAUSERIE AVEC FRANÇOISE BLANC

Françoise Blanc, directrice de l'institut de Hatha Yoga Eva Ruchpaul

 

La rencontre avec Françoise Blanc,

Directrice pédagogique de l'Institut Eva Ruchpaul à Paris

Thème : La hiérarchie des postures selon l'enseignement d'Éva Ruchpaul.

 Date :  samedi 21 Mars 2020 de 9h30 à 17h30

 Lieu : Espace Ô Fil de l'air, Nantes 

 Tarif : 80 € 

                  " Depuis sa découverte en 1977, alors que je vivais au Nigeria, le hatha-yoga est devenu l’axe de ma vie ; jusqu’alors en recherche de sens, motivée par diverses activités : la peinture, la pédagogie, l’écriture, la psychologie. Aucune ne m’ avait cependant aimantée comme le fit cette pratique :  la première séance fut une expérience d’une plénitude sensorielle inégalée. Cette étincelle fut à l’origine du courant qui anime ma vie, en intensifie la vibration.

La confiance en soi, à travers la mise au jour de ses talents propres, m’apparaît comme le bienfait fondamental de cette pratique ; ce qui fut d’abord une prise de conscience individuelle devint au fil des années l’élément essentiel sur lequel s’est bâtie la relation avec les élèves, échange de confiance sans lequel rien ne se passe – mais grâce auquel - avec l’ajout de l’engagement mutuel - la pratique devient une maïeutique : la possibilité d’exprimer un potentiel, une promesse encore ignorée.

De même que l’enseignant mesure l’apaisement, l’équanimité à laquelle sont parvenus les élèves par le biais de la séance, le formateur peut apprécier à la manière d’être, l’évolution de la personne à la suite d’une formation de trois ans, (alors même que cette éclosion n’est peut-être pas encore perçue tout à fait par celui qui la traverse)

Et gratitude et joie accompagnent celui qui assiste cette naissance, la rencontre d’un guetteur avec son étoile.

 

La pratique du hatha-yoga offre avant tout l’occasion de faire l’expérience du bien-être. "On se sent tellement bien", "bien dans sa peau" commentent les pratiquants qui découvrent leur changement d’état après une heure de pratique. Ce qui la différencie d’une gymnastique ou d’un sport, s’opère par l’importance accordée à la respiration qui reliée au geste postural devient support de l’attention ;

Ainsi l’accompagnement respiratoire conscient enclenche l’amélioration des échanges physiologiques au niveau cellulaire ; grâce à l’harmonisation de l’ensemble des fonctions, se dégage peu à peu une présence à soi détendue. L’écoute sensorielle s’affine et entretenue par la fréquentation pacifiée du mental invite à la découverte de soi.

La relation au monde se modifie en cultivant la manière de s’entreprendre avec bienveillance, respect de ses limitations, sans renoncer à l’exigence.

Parce que l’ambition du yoga est de nous amener à la réconciliation des contraires, à l’unification intérieure, la pratique sollicite le corps dans des actions paradoxales éveillant à une cohabitation heureuse avec nos paradoxes.